La Maison du Tisserand vous ouvre ses portes sur Facebook ! C’est une autre façon de rester en contact avec vous qui appréciez la belle Bourgogne, ou vous qui ne la connaissez pas encore, ou vous qui en rêvez… et tous ceux avec lesquels il sera ainsi possible de dialoguer (presque) en direct sur ces paysages fabuleux qui nous entourent, vraiment exceptionnels, et qui méritent votre venue, votre estime, votre affection, parfois aussi votre soutien, ou tout simplement votre présence amicale. Car il est ici question d’amitié avant tout. Et de beauté en partage.

Vous êtes « Nature » ? C’est parfait. Tout est beau ici ! A commencer par nos collines, les différentes intensités de nos ciels, les couleurs, en toutes saisons, et même avec la brume…. En fait, et partout, à Flavigny, vous serez au cœur de LA Bourgogne, la vraie, proches de son âme, de sa mémoire, de ses plus beaux chemins ! Je vous en donne ma parole. Et c’est du sincère ! Je vous donnerai quelques itinéraires, vous verrez.

Vous y croiserez le Milan royal, des chevreuils, des renards, des écureuils, un nombre incroyable d’oiseaux de toutes sortes, des mésanges, charbonnières et autres, des rossignols, des bandes de moineaux dans la grande tradition des volées, avec moult battements d’ailes, des hirondelles… Et c’est si beau ces nuages d’hirondelles presque à portée de main certains jours, ou bien en grands rassemblements, conciliabules et autres préparatifs de voyages… Oui, nous avons encore cette chance. Notre territoire a de la ressource dans ce domaine, comme en beaucoup d’autres !

Vous êtes plutôt tourné vers l’Histoire, la profondeur du Temps, des usages et des mœurs ?…. Votre curiosité vous guide volontiers dans les dédales d’un passé culturel qui vous enchante ? Très bien. Vous pouvez venir ! Il y a matière à. À quelques kilomètres de Flavigny, vous découvrirez un nombre incroyable de hauts lieux de notre passé qui fut même souvent national ! Quelle que soit l’époque, vous pourrez retrouver toutes sortes de personnages qui vous passionneront. Quelques noms, en vrac, à la Prévert : Daubenton, Madame de Sévigné, Emilie du Châtelet, Buffon, Chateaubriand, Vercingétorix, Néanderthal, Bussy-Rabutin, Eiffel, François Pompon… C’est vaste et passionnant. Plus le monde celte ancien, l’histoire première, celle qui s’est gravée dans nos collines, avec des noms de dieux extraordinaires : Dagdà, Lug, Epona, Cernunnos… dont on ressent encore les esprits vagabonder dans la forêt, cascader dans les rivières alentour… comme un écho aux mystères en amont de nous !

Notre territoire apprécie les saveurs. Vous connaissez sans doute l’Anis de Flavigny, cette saveur emblématique de l’enfance, qui parfois se transforme en crème ou en gâteau doux, et rebondit dans le creux de la main en bonbon tout rond et si petit que l’on joue parfois avec, même devenu grand, tant il a imprégné notre mémoire et nos jeunes rêves ! Mais ce n’est pas tout. Vous aurez le cassis, le pain d’épices, et toutes les saveurs que l’on marie avec, qui s’y relient. Dieu sait s’il y en a ! Cela se compose comme un parfum et s’harmonise avec les bons moments, un plat, un goûter, une tocade un peu folle, amicale, un goût qui vous imprègne de souvenirs ensuite pour vous dire quelque chose d’agréable et de secret, pour vous seul, c’était hier, doux moment du passé, unique et dans lequel on vient parfois chercher ressource.

Douceur de la Bourgogne, si bien célébrée par Colette, par Henri Vincenot… que vous trouverez, bien sûr, dans ma bibliothèque ! Et que nous envient de nombreux étrangers. Voyez, le film « CHOCOLAT »… C’était en 2000, avec Juliette Binoche et Johnny Deep. Eh bien, Lansquenet c’est Flavigny. Quel autre lieu, en dehors de Paris, aurait pu symboliser aussi bien la France ?! Flavigny, c’est « la France » en mieux. La Vieille France. Tout ce que l’on aime à Paris, on le retrouve ici, piano forte, le calme en plus, dans la vigoureuse sève de l’esprit bourguignon : le charme de la Seine ?… Vous l’avez ici, et même on la voit naître ! Les Sources de la Seine, c’est à deux pas. Les ex voto en plus. Dans le vert des prés, des arbres, dans la pleine douceur matricielle de ces espaces très anciens et dédiés aux dieux premiers de la Gaule. L’architecture, l’atmosphère des différents quartiers ?… C’est étrange mais cela se ressent aussi, à une autre échelle, bien sûr, cependant cela est. Je vous expliquerai.  Les toits ? Certes, c’est ici plus petit, mais c’est tout aussi beau. Je le dis avec force. Et Vincenot l’avait si bien dit avant moi. La limpidité des ciels en prime, et ce n’est pas rien. Le jour, la nuit, toujours, vraiment, vous serez conquis. Quand vous verrez les étoiles…

C’est inépuisable. Et malgré tout souvent très peu connu. Je pourrais aussi vous parler pendant des heures de l’histoire drapière de la Bourgogne, l’histoire textile de ces terres attachantes qui sont indéfectiblement reliées aux mérinos, à travers le temps et les techniques, la mémoire…. Un personnage, surtout, Louis Jean-Marie Daubenton, ce parfait scientifique. Je vous le présenterai. Il mérite à lui seul un chapitre du livre.

Notre musée textile vous est, bien sûr, ouvert amicalement. Il s’agit de La Maison des Arts Textiles & du Design, un musée relié au réseau des musées du Patrimoine rural. Il a été créé par Daniel Algranate dans les années 70. A l’origine, c’était son atelier de création textile international. Et un centre de tissage. De nombreux tisserands ont été formés là. Il nous en reste toutes sortes de prototypes et beaucoup d’histoires, d’anecdotes et de souvenirs à partager avec vous.

Je serai heureuse de vous accueillir et de vous présenter Flavigny, ses usages, ses personnages… et de vous préparer un petit déjeuner savoureux ! Je travaille en « bio », avec une bonne connaissance et un grand respect de mes fournisseurs, locaux, bien sûr. Ce sont tous de bons professionnels, sincères et passionnés par ce qu’ils font. Le pain est « fait maison » comme la viennoiserie. Je suis exigeante pour vous, je veux que vous soyez bien et que vous puissiez vraiment vous reposer, vous extraire du mouvement du monde et du bruit, et connaître ce que nous avons ici encore la chance de vivre au quotidien.

Flavigny, c’est très simple, et parfois même un peu austère, mais c’est de qualité et d’une beauté à couper le souffle parfois. Comme un « premier matin du monde ».

La Maison du Tisserand possède deux chambres : la Chambre du Maître, dans un esprit médiéval, avec un lit pour deux personnes. Et la Chambre des Compagnons, plus XIXe, mais très « Bourgogne » aussi, avec deux lits jumeaux. Chaque chambre possède une salle de bain personnelle privée, avec douche italienne et fenêtre, meublée avec goût. Les chambres sont à l’étage, mais l’escalier, fait par des Compagnons, est très accessible.

J’aurais encore beaucoup de choses à vous dire… Nous en reparlerons quand vous viendrez.

Avec mes meilleures salutations de Bourgogne, 

Marie Algranate

A Flavigny, le 1er décembre 2014

Comments are closed.