We love it here, you will too!

Bienvenue chez vous

Notre histoire

La Maison du Tisserand de l’Abbaye est issue de la Maison des Arts Textiles & du Design, musée-atelier et centre de recherche sur le patrimoine rural en Bourgogne créé par le designer Daniel Algranate dans l’ancienne Maison de Justice de Flavigny. Ce tisserand, passionné d’architecture et décorateur à ses heures, a su conserver et restructurer ces espaces anciens pour les faire revivre.

La Maison des Arts Textiles & du Design a heureusement conservé des vestiges du passé dont un très beau dallage, un petit cabinet de toilette médiéval en pierre où se faisaient les ablutions, une cheminée sculptée du XVIe siècle, une très belle pierre d’eau XVIIIe et un escalier à colimaçon parfaitement fonctionnel. L’atelier de tissage a été installé dans l’ancien grenier, sous une charpente du XVIe siècle.

Depuis 2009, La Maison du Tisserand de l’Abbaye veille sur la mémoire de la Draperie de Flavigny au Moyen-Age. Elle apporte un soutien logistique au musée en assurant un hébergement de qualité aux élèves de l’Atelier Algranate. Elle s’ouvre sur les collines situées au-dessus de la Vallée du Verpant et de celle du Sambon, une vue exceptionnelle et rare à Flavigny, et sa terrasse vous permet de profiter du bon air en toutes saisons. La Chambre du Maître et la Chambre des Compagnons ont été restaurées dans le style Bourguignon. Vous en apprécierez le charme naturel. C’est le lieu idéal pour retrouver un temps plus personnel en accord avec la beauté des espaces alentours, à votre rythme.

 
 

Biographie de Marie Algranate

Marie Algranate est issue d’une lignée d’artisans/paysans de Franche-Comté, dont les origines anciennes se trouvent en Italie et dans les Flandres. Elle est devenue conservateur, aux côtés de son mari, Daniel Algranate, puis directeur de la Maison des Arts Textiles & du Design, à la mort de celui-ci en 2013, après s’être consacrée à des recherches sur le Temps et la Matière dans son Atelier d’Horlogerie Ancienne de Loches en Touraine (devenu aujourd’hui « Atelier du Patrimoine vivant »). Ses travaux sur la matière naturelle qualifiée, associés à de nombreuses recherches en dialogue avec des historiens et des scientifiques de tous bords, ont fait l’objet de publications et expositions (dont « Horlogerie et Art Campanaire – Science & Métamorphoses » organisée en 2003 à Paris, Mairie du VIe). Elle associe à sa culture du textile et de l’artisanat d’art, une bonne connaissance des réalités paysannes et une solide expérience du monde animal.

Photo_Marie_Algranate